tissé serré

École Saint-Vincent-Marie, Montréal Nord, 2013
Intégration de l’art à l’architecture.

Tissé serré est une œuvre qui suscite la curiosité et témoigne de coopération, d’exploration et de persévérance.
Des formes géométriques en marbre et en acier inoxydable poli sont reliées par des câbles d’acier inoxydable, qui s’entrelacent et forment un grand nœud élaboré au centre.
Les courbes sinueuses du câble évoquent des labyrinthes, des schémas scolaires, ou ces bracelets d’amitié noués par les enfants. Le parcours individuel de chaque câble s’unit aux autres pour former un ensemble collectif harmonieux, tissé serré, soulignant la solidarité communautaire.
Les multiples associations symboliques possibles du nœud – union, puzzle, savoir-faire – rappellent les liens, les défis, la découverte de l’univers scolaire.
Les cercles, triangles et carrés – icônes de l’éducation primaire – situent la vocation de l’immeuble, et la suggestion de leur transformation – de métal à marbre – nous renvoie aussi aux valeurs de cheminement au cœur de la mission scolaire.
Cette polysémie caractérise ma démarche artistique ; je cherche à créer des œuvres dont la richesse symbolique puisse interpeller à plusieurs niveaux. Je poursuis aussi le jeu de contrastes récurant dans mon travail, où des formes raffinées proviennent d’une matière brute, et l’élégance et l’industriel se côtoient et s’interrogent.
Tissé serré n’a pas un sens statique, mais propose une zone ouverte à l’imaginaire et à l’intellect de l’observateur. Elle garde un sens ouvert dont les pistes d’interprétation possibles dynamisent la relation qu’auront avec elle les écoliers, le personnel et le voisinage au quotidien et au fil des ans.